header-usa

IDENTITÉ

LA VILLE DE NEW YORK SE TROUVE DANS L’ÉTAT DE NEW YORK (CAPITALE : ALBANY),
MAIS UNE GRANDE PARTIE DE SON AGGLOMÉRATION SE TROUVE
DANS LES ÉTATS VOISINS DU NEW JERSEY ET DU CONNECTICUT.
DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

Population : 8,5 millions d’habitants, dont 1,6 million à Manhattan
(19,8 millions en 2015 pour l’Etat de New-York). Près de 40 % des habitants sont nés à l’étranger.

Superficie : New York est composée de 5 boroughs (quartiers) que sont Manhattan (58,8 km²),
Brooklyn (184 km²), le Bronx (106 km²), Queens (290 km²) et Staten Island (148 km²).

Maire : Bill de Blasio (démocrate ; depuis janvier 2014).

AVANTAGES

• Le « melting pot » caractéristique de la population de New York en fait une ville débordante de créativité et d’inventivité et pleine de richesses diverses très utiles pour lancer une start-up.

• Le caractère très entrepreneurial de la ville qui était jusqu’ici au service des secteurs plus traditionnels comme les médias, la finance ou la mode a depuis une dizaine d’année complétement viré vers le numérique.

• Il y a une concentration étonnante à NYC d’acteurs du financement sous toutes leurs formes (banques, business angels, VCs, private equity, social funding…) qui font de la ville un lieu extrêmement bien adapté pour trouver des fonds en amorçage mais également séries A, B ou C.

• Le dynamisme, l’énergie, l’enthousiasme, la solidarité, la témérité et la volonté qui caractérisent NYC, ses entreprises, ses citoyens et ses fonctionnaires font de cette ville un terreau unique pour l’aventure entrepreneuriale.

FAIBLESS

• Le coût de la vie : logement, alimentation, éducation et loisirs restent très chers à NYC.

• Les problèmes de VISAS qui risquent de se renforcer avec les projets de Donald Trump.

• Le manque de talents : même si NYC a fait de la formation de talents sa priorité pour les années à venir il n’en demeure pas moins qu’il reste pour le moment très difficile de trouver les ressources humaines nécessaires.

• Le niveau des salaires : corroborant le manque de talents et le coût de la vie, les salaires restent très élevés.

opportunites

• Lancement de projets autour de l’entrepreneuriat social et solidaire.

• Lancement de projets dans les secteurs des médias, de la publicité, du e-commerce, de la mode, de la culture, de l’éducation ou de l’alimentaire.

• Lancement de projets autour de la ville intelligente.

acteurs-rencontres
ACCÉLÉRATEURS ET INCUBATEURS

SPARK LABS ; R/GA ACCELERATOR

VCS, BUSINESS ANGELS ET FONDS D’INVESTISSEMENT

RED SEA VENTURES

POUVOIRS PUBLICS

DANNY KADISHON, NYC’S DIRECTOR OF ECONOMIC DEVELOPMENT ; SREE SREENIVASAN, NYC’S CHIEF DIGITAL OFFICER

INSTITUTIONS ET DIASPORA FRANÇAISE

FRENCH AMERICAN CHAMBER OF COMMERCE

INDUSTRIELS LOCAUX

KICKSTARTERS

ASSOCIATIONS DE NUMÉRIQUE

NY TECH ALLIANCE

LA POLITIQUE DIGITALE DE NYC

NYC, DEUXIÈME ÉCOSYSTÈME TECH DES ETATS-UNIS DERRIÈRE LA SILICON VALLEY

Depuis la crise de 2008 le numérique est en train de détrôner la finance à New-York. Plusieurs études parues récemment montrent son incroyable croissance ces cinq à dix dernières années. Ainsi l’écosystème numérique au sens large (start-up, entreprises technologiques, et emplois liés au domaine dans des grands groupes) représente aujourd’hui près de 300 000 emplois dans la ville, contre près de 350 000 dans la Silicon Valley. Soit 20 % de plus qu’il y a dix ans. Les emplois du secteur numérique stricto sensu ont ainsi crû de 71 % à New York entre 2004 et 2014.

DES START-UP AVEC UN PROFIL TRÈS DIFFÉRENT DE CELLES DE LA SILICON VALLEY

Si dans la Silicon Valley beaucoup de start-up ont une forte dimension technologique et évoluent dans les domaines des infrastructures (Cloud, Smart Grid,…), des plateformes et des logiciels (Big data, Intelligence artificielle..), ce n’est pas le cas à NYC.

Au contraire, le tissu de start-up et d’entrepreneurs de Big Apple s’appuie beaucoup plus sur les secteurs et métiers traditionnels qui ont fait la grandeur de NYC et en particulier les médias, la publicité, la mode, la finance, le retail, la Food, l’éducation et la culture.

Ce ne sont donc pas les mêmes types d’investisseurs qui interviennent sur la côte Ouest et la côte Est des Etats-Unis.

LA POLITIQUE DIGITALE DE NYC

La ville de New-York s’emploie à améliorer l’engagement avec les résidents et les entreprises en élaborant des outils qui amélioreront la transparence du gouvernement, la prestation des services de la ville et favoriseront l’engagement civique.
Jessica Singleton est devenue directrice digitale de la ville de New York en 2014 et son rôle à pris de l’ampleur en 2015 lorsqu’elle est devenue Chief Digital Officer (CDO). L’objectif du maire Bill de Blasio était d’encourager la participation des citoyens dans les initiatives technologiques de la ville, se concentrer sur la sensibilisation de la communauté technologique et mener une politique numérique directe à l’échelle de la ville. Jessica Singleton a quitté son poste en 2016 et Bill de Blasio a nommé Sree Sreenivasan CDO de la ville.

QUELQUES PROJETS DE LA VILLE
SUR LES TALENTS

• Computer Science for All : l’objectif est que tous les écoliers des écoles publiques de New York aient des cours d’informatique d’ici 2025. En 2016, 1,1 million d’étudiants en ont bénéficié.

• NYC Tech Talent Pipeline : travail mené avec les partenaires publics et privés afin de définir les besoins des employeurs, développer et tester des formations et des solutions éducatives répondants à ces besoins puis étendre ces solutions à l’ensemble de la ville. Le NYC Tech Talent Pipeline a plus que triplé entre 2014 et 2016, en touchant 1 700 new-yorkais et en les préparant à des emplois rémunérés dans les entreprises de technologie.

• International Innovators Initiative (IN2NYC) : une initiative qui vise à aider les entrepreneurs internationaux à obtenir un visa de travail H-1B.

SUR L’ACCÈS ET L’INFRASTRUCTURE

• LinkNYC : transformer les 7500 cabines téléphoniques de la ville en point d’accès WiFi, mais aussi point de chargement de téléphone et d’accès à des services de la ville.

• BQX : un nouveau système de tramway de pointe, sans émissions, qui fonctionnera sur les routes existantes et reliera Brooklyn au Queens. Le BQX pourrait voir le jour en 2019.

• Google New York se développe et à lancer un projet de campus urbain à hauteur de 350 millions de dollars. Google est la plus grande entreprise Tech de New-York.

• Le développement d’incubateurs et d’espaces de coworking

SUR L’INNOVATION GOUVERNEMENTALE

• The Digital Playbook est un plan pour le gouvernement de la ville sur l’utilisation du numérique dans le but d’améliorer l’équité et aider les à participer à la vie politique, civique et culturelle de la ville.

• Le site Web de prototypage public, alpha.nyc.gov, est une expérience dans la conception de services numériques avec les new-yorkais. Ce site est utilisé pour tester de nouveaux designs, de nouveaux outils et de nouvelles façons de travailler.

• Sans frais pour les contribuables, le gouvernement de NYC s’est associé à Gust et IBM pour créer site d’informations en ligne pour l’écosystème technologique de la ville : www.digital.nyc 

• Après une année de compilation des meilleures pratiques, la ville a publié une version bêta de lignes directrices sur l’Internet des objets, faisant de New York la première ville à avoir des lignes directrices complètes de ce type : iot.cityofnewyork.us

couv-NEW-YORK-CITY
TÉLÉCHARGEZ
La présentation de l’écosystème numérique New-Yorkais
logo
© 2016 MEDEF
Contactez le
DIGITAL DISRUPTION LAB

pfiquemont@medef.fr