header-singapour

IDENTITÉ

NOM OFFICIEL : RÉPUBLIQUE DE SINGAPOUR
NATURE DE RÉGIME : PARLEMENTAIRE MONOCAMÉRAL
CHEF DE L’ÉTAT : TONY TAN (DEPUIS LE 27 AOÛT 2011)
CHEF DU GOUVERNEMENT : LEE HSIEN LOONG (DEPUIS LE 12 AOÛT 2004)
DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

Superficie : 717 km²
Capitale : Singapour

Langues officielles : Anglais, Mandarin, Malais, Tamoul
Langues courantes : Anglais

Monnaie : dollar de Singapour (SGD)

DONNÉES DÉMOGRAPHIQUES

Population (2015) :
5,5 millions d’habitants (3,4 millions de citoyens,
0,5 millions de résidents permanents,
1,6 millions de non-résidents)

Religions :
Bouddhisme (33 %), christianisme (19 %), islam (14 %),
taoïsme (11 %), hindouisme (5 %)

Groupes ethniques :
Chinois (74 %), Malais (13 %), Indiens (9 %)

DONNÉES ÉCONOMIQUES (2016)

PIB : 297 Md USD (à prix courant)
PIB par habitant : 52 961 USD
Taux de croissance : 1.7%
Taux de chômage : 2,1%
Taux d’inflation : 1%

Principaux clients :
Chine (23,6 %), Malaisie (12 %), Indonésie (9,4 %) en 2014
Principaux fournisseurs :
Chine (12,1 %), UE (12 %), Malaisie (10,7 %), États-Unis (10,3 %) en 2014

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2016) :
• agriculture : 0%
• industrie : 28,9 % (industrie manufacturière et construction : 23 %)
• services : 75 %, dont activités financières et services aux entreprises (27 %),
et activités de logistique et de communication (24 %)

AVANTAGES
VISION STRATÉGIQUE :

• Singapour est l’un des rares pays au monde à bénéficier d’une réelle vision et d’une stratégie en matière de numérique avec un plan d’action et des financements prévus sur les vingt prochaines années. Cela permet aux entreprises souhaitant s’implanter dans la région d’avoir une bonne visibilité sur leurs investissements et leurs projets à moyen et long terme.

SOUTIEN À L’INNOVATION ET À LA CRÉATION D’ENTREPRISE :

• il existe beaucoup de programmes de soutien à l’innovation avec des subventions et des avantages fiscaux à la clé ;
• il est également très facile de créer une entreprise (1/2 journée). Il faut néanmoins un capital de départ de 50 000 dollars pour un non-résident ;
• l’Economic Development Board qui aide les entreprises étrangères à s’implanter à Singapour dispose de beaucoup d’aides pour les accompagner, notamment en termes d’exonération de charges sociales et de taxes ;
• Singapour bénéficie d’un droit et d’une pratique des affaires plutôt anglo-saxons.

INFRASTRUCTURES ET PRÉSENCES D’ACTEURS INTERNATIONAUX :

• Singapour a déployé depuis vingt ans une très bonne qualité d’infrastructures (data centers comme réseau haut débit) ;
• tous les grands acteurs IT mondiaux sont présents à Singapour ;
• beaucoup de grandes écoles et universités étrangères sont également représentées : MIT, INSEAD, EDHEC, UCLA…

QUALITÉ DE VIE :

• la qualité de la vie attire beaucoup d’expatriés. Plus de 30 nationalités sont représentées à Singapour, qui est un peu le nouvel Hong Kong de la région avec un système multiculturel très fort basé notamment sur la mixité dans les logements et les zones d’habitation.

STABILITÉ :

• Un pays sécurisé doté d’institutions et d’infrastructures politiques, économiques, financières, logistiques et universitaires modernes et stables. Très peu de corruption.

FAIBLESS
PAS DE RÉEL MARCHÉ LOCAL
DIFFICULTÉ ÉCONOMIQUES :

• Les difficultés économiques de Singapour ces dernières années ont conduit le gouvernement à considérablement durcir les conditions d’immigration pour privilégier les nationaux.

PROBLÈME DE NATALITÉ
LE COÛT DES TALENTS EST LE PLUS ÉLEVÉ DE LA ZONE :

• un jeune programmeur coûte ainsi entre 2 800 et 3 600 euros ; un ingénieur entre 5 000 et 6 000 euros.

LE COÛT DE LA VIE ÉLEVÉ :

• Le coût de la vie élevé reste un vrai défi à relever car il peut être très dissuasif pour beaucoup de start-up. D’ailleurs, une grande partie de la sous-traitance part ensuite aux Philippines et en Malaisie.

FACTEURS CULTURELS :

• Singapour a une culture qui reste cependant très influencée par la Chine, ce qui peut perturber certaines entreprises dans leur pratique des affaires.

acteurs-rencontres
ACCÉLÉRATEURS / INCUBATEURS

Collision 8, Bash

VC, business angels et fonds d’investissements

Nest VC, Infocomm Investments Pte Ltd (IIPL), Singtel Innov8

Pouvoirs publics locaux

Info-communications Media Development Authority (IMDA)

Institutions et diaspora françaises

French Chamber of Commerce of Singapore, French Tech Singapore

Universités, laboratoires de recherche, R&D

National University of Singapore (NUS)

Industriels locaux

RedMart, Ubisoft, Microsoft, Arkadin

Start-up

Think & Go NFC, 500 Startups, Novade, Bitsmedia

opportunites

Création de laboratoires de R&D en collaboration avec des start-up, des grands groupes ou avec l’une des nombreuses universités ou écoles de commerce, notamment autour du big data, du smart grid, de la santé, de la logistique et des transports.

Création de studios de développement dans les médias, le gaming, la réalité virtuelle ou augmentée en collaboration avec des start-up, des grands groupes ou avec l’une des nombreuses universités ou écoles de commerce de Singapour.

Implantation d’un siège régional pour ensuite rayonner sur la zone.

titre-singapour-smart-nation-initiative

Le programme Smart Nation de Singapour a été lancé en 2014 par le Premier ministre Lee Hsien Loong. L’objectif est d’introduire de la technologie dans tous les aspects de la vie quotidienne afin d’améliorer la qualité de vie, de créer des opportunités économiques et de créer une société plus inclusive. Ce programme implique les citoyens, les entreprises et les agences publiques dans la co-construction des initiatives mises en place.

La cité-État, indépendante depuis 1965, dispose d’un atout majeur dans la mise en place de ce programme : le gouvernement et les régulateurs savent agir vite. Le pays est depuis longtemps considéré comme un exemple d’e-gouvernement et est notamment classé numéro un depuis 1998 dans une étude de l’université japonaise sur les gouvernements numériques.

Singapour a en effet commencé à informatiser la fonction publique dès les années 1980, et a depuis toujours capitalisé sur la technologie pour améliorer la digitalisation des services administratifs. Le pays met en place dans les années 1990 l’un des premiers réseaux haut débit au monde. Dans les années 2000 des points d’accès wifi gratuits sont mis en place partout dans le pays.

Lors du lancement du programme Smart Nation en 2014, 9 foyers singapouriens sur 10 avaient déjà accès à l’Internet en haut débit et 85 % de la population détenait déjà un Smartphone, contre 80 % en Corée du Sud.

L’objectif de ce programme n’est pas d’améliorer les technologies en elles-mêmes, mais bien l’usage qui en est fait, notamment dans la résolution des problèmes sociétaux.

CINQ DOMAINES CLÉS :

Le gouvernement a identifié cinq domaines clés sur lesquels la technologie aura un impact significatif et qui permettront d’améliorer le quotidien des citoyens :

1. transport ;
2. environnement ;
3. productivité des entreprises ;
4. santé et vieillissement ;
5. services du secteur public.

Les catalyseurs de la Smart Nation :

Le gouvernement s’efforce de faciliter les innovations du secteur public et du secteur privé. Il met en place des politiques et des législations appropriées pour nourrir une culture d’expérimentation et encourager l’innovation afin de faciliter la création de solutions intelligentes (smart solutions).

Faciliter l’apparition des smart solutions :

• les technologies smart home sont testées par le Housing & Development Board dans le cadre du Smart HDB Town Framework qui introduit les TIC dans la stratégie d’urbanisme afin de rendre les villes et les logements plus agréables, mais aussi plus efficients, durables et sûrs pour les habitants ;

• le Comité du transport routier autonome pour Singapour a été mis en place pour tracer l’orientation stratégique des concepts de mobilité des terres autonomes pour véhicules autonomes à Singapour ;

• le Centre de technologie fonctionnelle et robotique pour la santé à l’hôpital général de Changi facilite la collaboration entre le milieu universitaire, l’industrie et les établissements de recherche afin de développer des solutions de santé axées sur la robotique et la technologie d’assistance.

Améliorer les connaissances informatiques :

• Le programme IMDA PlayMaker expose les jeunes enfants à la technologie grâce à des expériences pédagogiques tactiles et plus kinesthésiques ;

• le mouvement Code@SG introduit le codage et la pensée calculatoire dans les écoles ;

• les programmes tels que SkillsFuture permettent d’améliorer les compétences numériques des citoyens ;

le programme Smart Nation Fellowship invite des ingénieurs et data scientists expérimentés, locaux ou étrangers, à travailler avec le gouvernement sur de courtes périodes afin d’aider à élaborer des solutions pour résoudre les défis nationaux.

Nourrir une culture de l’expérimentation et de l’innovation :

Open data et connectivité :

Nous avons amélioré le portail de données ouvert du gouvernement et continuerons à publier plus de données gouvernementales dans un format lisible par les machines afin que les développeurs publics et tiers puissent recueillir des informations utiles et les mettre au bon usage.

La Smart Nation Sensor Platform est une infrastructure conçue pour permettre une plus grande connectivité et une meilleure connaissance des situations grâce à la collecte et au partage de données utiles entre les agences publiques.
La Land Transportation Authority a placé des émetteurs sans fil sur 5 000 bus et 28 700 taxis, afin d’analyser les inadéquations entre l’offre et la demande et permettre d’améliorer la fluidité des transports.

Investir dans la R&D : le gouvernement maintient son investissement dans la R&D à 1 % du PIB. La Fondation nationale de la recherche a récemment annoncé le plan directeur de la Recherche, de l’innovation et de l’entreprise 2020 (RIE2020), et une tranche suivante de fonds de 19 milliards de dollars mis de côté pour soutenir la recherche dans des solutions qui répondent aux défis nationaux, développent l’innovation et la technologie.

Laboratoire vivant : des espaces sont réservés aux entreprises et chercheurs afin qu’ils puissent développer, prototyper et tester leurs solutions. Un quartier est ainsi dédié aux tests de véhicules autonomes et de nouvelles solutions de mobilité.

Développer le lien entre industrie et start-up : afin d’encourager l’innovation, le gouvernement a lancé le projet du Jurong Innovation District, dont la première partie devrait être terminée en 2022. Ce quartier réunira chercheurs, étudiants, innovateurs et entrepreneurs afin de créer les produits et services du futur.
De plus, le plan RIE2020 prévoit 4 milliards de dollars dédiés à la collaboration recherche-industrie.

Cybersécurité et confidentialité des données : La cybersécurité est un facteur clé de la Smart Nation. Le gouvernement est conscient des risques possibles et donne la priorité à la protection des réseaux liés à la sécurité des citoyens, ainsi qu’à la protection des données.

DD_SINGAPOUR
TÉLÉCHARGEZ
La présentation de l’écosystème numérique Singapourien
logo
© 2016 MEDEF
Contactez le
DIGITAL DISRUPTION LAB

pfiquemont@medef.fr