header-mexique

IDENTITÉ

NOM OFFICIEL : ÉTATS-UNIS MEXICAINS
NATURE DU RÉGIME : PRÉSIDENTIEL
CHEF DE L’ÉTAT ET/OU DU GOUVERNEMENT : ENRIQUE PEÑA NIETO, ÉLU EN 2012
DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

Superficie : 1 972 547 km2

Capitale : Mexico

Villes principales : Mexico (20,8 M hab.), Guadalajara (4,3 M hab.), Monterrey (3,5 M hab.), Puebla (2,1 M hab.).

Langue officielle : espagnol

Monnaie : 1 peso mexicain = 0,0494 euro (au 1er avril 2017)

DONNÉES ÉCONOMIQUES (2016)

Population : 127 017 044
PIB : 1063 Mds USD (FMI)

PIB par habitant : 8 201,31 USD
Croissance : 2,3 %
Chômage : 4 %
Inflation : 2,8 % (FMI)
Principaux clients : Etats-Unis, Canada, Chine
Principaux fournisseurs : Etats-Unis, Chine, Japon
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :
• agriculture : 3,5 %
• industrie : 32,8 %
• services : 63,6 %

AVANTAGES

• Stabilité économique et politique :

  • Le Mexique est aujourd’hui un pays politiquement stable et économiquement sérieux qui bénéficie d’un taux de croissance moyen depuis quelques années autour de 6% et d’une forte propension à la consommation notamment grâce aux transferts d’argent effectués par la diaspora mexicaine.
  • Le Mexique a réalisé de profondes réformes structurelles depuis une dizaine d’année et bénéficie aujourd’hui d’un artisanat, d’une créativité et d’une culture très développés.

• Position géographique : la proximité avec les Etats-Unis facilite les collaborations entre les deux écosystèmes, par ailleurs les pays hispaniques voisins présentent un important marché, en pleine croissance.

• Suite à l’élection de Donald Trump et aux tensions diplomatiques qui ont suivi notamment autour de la remise en cause de l’ALENA, le Mexique cherche aujourd’hui à se tourner vers de nouveaux alliés et débouchés économiques, un rapprochement avec la France et l’Europe étant l’un de leurs objectifs prioritaires.

• Le Mexique bénéficie dans l’ensemble d’infrastructures haut débit fixe et mobile correctes sur quasiment l’ensemble du territoire même si beaucoup d’investissements restent à effectuer pour atteindre un niveau d’infrastructures compétitif.

• Les services à domicile sont très développés et très accessibles ce qui facilite grandement la vie au quotidien dans une ville congestionnée en permanence et pas forcément très bien équipée en transports en commun.

• Le coût et la qualité de la vie restent très attractifs pour des Européens.

FAIBLESS

• Violence et insécurité : restent importantes dans beaucoup de grandes villes et régions du pays.

• Culture des affaires :

  • Les Mexicains sont très accueillants et bienveillants, mais cela prend du temps d’établir une collaboration avec eux et il est nécessaire de les relancer régulièrement.
  • Ils ne disent jamais « non » pour ne pas vexer leur interlocuteur. En revanche il y a trois types de « oui » qui ne veulent pas dire la même chose :
  • Le oui poli qui veut dire non
  • Le oui hésitant qui veut dire peut-être
  • Le oui enthousiaste qui veut dire OK
  • Même si sur le papier il est a priori facile de créer une entreprise au Mexique, il est préférable de se faire accompagner par un avocat et un notaire dans toutes les démarches administratives et financières.

• Infrastructures bancaires et de transport :

  • Les services bancaires sont peu performants, les frais bancaires sont très élevés et beaucoup de procédures et de vérifications sont mises en place autour des transactions en raison de la corruption et du blanchiment d’argent.
  • Il existe de gros problèmes de délais de paiement.
  • La logistique, notamment dans le cas du e-commerce, n’est pas très performante en raison de très mauvaises infrastructures routières et d’un réseau de transports défaillant.

• Les ingénieurs et les développeurs, s’ils sont nombreux, travailleurs et disponibles, manquent d’esprit d’initiative et doivent donc être bien encadrés et accompagnés dans leurs tâches.

• Il n’existe pas encore vraiment de culture du service client au Mexique ce qui complique un peu la vie au quotidien et peut être une vraie gageure quand un problème commercial, informatique, industriel ou tout simplement de la vie quotidienne survient.

opportunites

• Un immense marché :

  • Avec 120 millions d’habitants le Mexique est un immense marché et la consommation des ménages y est très forte. C’est pourquoi les plus belles opportunités restent dans les secteurs du BtoC (marché de particuliers).
  • Le peuple Mexicain est jeune (24 de moyenne d’âge) et très consommateur de numérique avec une forte utilisation du commerce électronique et des plateformes de services (1er consommateur d’Uber dans le monde et 3ème utilisateur de You Tube).

• Il existe beaucoup d’appels d’offres publics dans le domaine du numérique mais qui exigent de s’associer avec des structures locales qui connaissent les conditions et codes d’attributions.

Secteurs porteurs : e-commerce, Fintech, Cloud, IoT, Big Data et sécurité.
La logistique comme les Fintech constituent un défi majeur et donc une vraie opportunité.

acteurs-rencontres
ACCÉLÉRATEURS ET INCUBATEURS

Wayra Mexico ; COW DF ; NUMA Mexico

Pouvoirs publics

INADEM

Fonds d’investissement, VCs et business angels

ALL Venture Partners ; Angel Ventures

Institutions et diaspora françaises

Service économique régionale ; Chambre de commerce Franco-Mexicaine ; French Tech

Universités, laboratoires de recherche, R&D

Fablab de l’université Anahuac

Industriels locaux

IoT Net

L’écosystème entreprenarial

L’écosystème de start-up mexicain a réellement commencé à se structurer à partir de 2013 avec la création de l’INADEM, l’agence des entrepreneurs du Mexique. Cette agence a notamment injecté ces 4 dernières années plus de 500 millions de dollars par an sous forme de subventions à destination des incubateurs, des accélérateurs, des fonds de capital risque et des entreprises mexicaines. L’INADEM a ainsi permis la création de plus de 125 incubateurs et accélérateurs et de 55 fonds en early stage ces dernières années.

Les créateurs de start-up mexicains ont entre 30 et 40 ans de moyenne d’âge et sont principalement issus de l’université ou d’entreprises qu’ils ont quitté pour vivre l’aventure entrepreneuriale.

La ville de Mexico compte 45 fonds d’investissements actifs et est le second écosystème le plus attractif pour les investisseurs en Amérique latine. Avec son ouverture sur un marché espagnol de 400 millions de personnes, Mexico présente potentiel économique idéal pour les start-up, additionné à une situation géographique avantageuse, entre le nord et le sud de l’Amérique.

Stratégie numérique nationale

Dans le cadre de son Plan national de développement 2013-2018, le gouvernement mexicain a développé une stratégie numérique nationale pour encourager l’adoption et le développement des TIC et maximiser leurs bénéfices économiques et sociaux.

Le Mexique a ainsi reconnu l’accès à Internet comme un droit fondamental et établit la politique d’inclusion numérique universelle comme une obligation de l’État, avec l’objectif de connecter à Internet 70% des ménages et 85% des micro, petites et moyennes entreprises à l’échelle nationale.

Cette  stratégie fixe cinq grands objectifs :

  • la transformation du gouvernement;
  • le développement de l’économie numérique ;
  • la transformation de l’éducation ;
  • un système de santé universel et efficace ;
  • l’innovation civique.

Ainsi que cinq facteurs de réussite de cette stratégie :

  • le développement de l’Open Data;
  • l’adaptation du cadre juridique;
  • l’interopérabilité et l’identité numérique;
  • l’inclusion numériques et les compétences;
  • la connectivité.
DD Mexique-web
TÉLÉCHARGEZ
La présentation de l’écosystème numérique mexicain
logo
© 2016 MEDEF
Contactez le
DIGITAL DISRUPTION LAB

pfiquemont@medef.fr