header-israel

IDENTITÉ

NOM OFFICIEL : ÉTAT D’ISRAËL
PREMIER MINISTRE : BENYAMIN NETANYAHOU
CHEF DE L’ÉTAT : REUVEN RIVLIN
DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

Superficie : 20.406 km²
Capitale : Jérusalem
Villes principales : Tel Aviv, Haïfa, Beer Sheva, Jérusalem

Langues officielles : hébreu et arabe
Monnaie : shekel

Population : 8,345 millions d’habitants
(2015, source : bureau central de statistiques israélien)

DONNÉES ÉCONOMIQUES

PIB (2014) :
1049 milliards de shekels, soit 304 Md$ (prévision 2015 : 315 Md$)

PIB par habitant (2014) :
131 385 shekels, soit 36 721 $ (prévision 2015 : 38 006 $)
Taux de croissance :
3,4 % (2012), 3,3 % (2013), 2,8 % (2014), 3,5% (prévision 2015) 
Taux de chômage (2014) :
5,9% (prévision 2015 : 6 %)
Taux d’inflation (2014) : 0,8 % 

Principaux clients (hors commerce de diamants, 2014) :
États-Unis (22%), Royaume-Uni (7,5%), Turquie (5,8%), Chine (5,2%) 
Principaux fournisseurs (hors commerce de diamants, 2014, par pays d’achat) :
États-Unis (12%) Chine (9,3%), Allemagne (7,3%)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2013) :
Agriculture : 1,4% – Industrie : 20.2% – Services : 78.4%

Exportations françaises de biens (2014) :
1,16 Md € (hors matériel militaire)
Importations françaises de biens (2014) :
1,2 Md € (hors matériel militaire)

ATOUTS PHARES

Technologies matures
Fort esprit d’entreprise
Recherche orientée sur les usages
Accès facilité à des grands comptes et à des réseaux internationaux : forte dynamique de l’innovation ouverte

AVANTAGES
CULTURE ENTREPRENEURIALE :

• Culture du risque et de la reconnaissance, portée notamment par l’armée (service militaire de 3 ans obligatoire)
• Culture tournée sur la confiance en l’avenir et sur l’international

FINANCEMENTS :

• Cadre fiscal très avantageux pour les investisseurs et pour les personnes qui viennent s’installer
• Financement plus simple de la trésorerie et du BFR par les banques
• Forte augmentation des investissements dans le numérique en Israël (+30% par an en moyenne)
• Détient le record du nombre d’accords de libre-échange avec le reste du monde, Europe et Mercosur compris.

POLITIQUE PUBLIQUE :

• Pouvoirs publics très présents via l’OCS (Office of the Chief Scientist) pour encourager la prise de risque

R&D ET INNOVATION :

• Ecosystème dense qui comprend 5 universités de renommée mondiale, plus de 5.000 startups, plus de 200 incubateurs, plus de 100 centres de R&D d’entreprises multinationales
• Politique de partenariat public-privé très développée y compris avec des grands comptes étrangers (record de participation aux programmes de recherche européens)
• Pratique mature d’innovation ouverte – Coopération avec d’autres pays pour mieux comprendre les usages des technologies et développer les marchés à l’export
• Recentrage d’une politique de recherche désormais moins axée sur les applications civiles de la Défense (recherche duale) que sur les potentiels du privé dans la recherche robotique notamment

FAIBLESS
MARCHÉ LIMITÉ :

• Israël fonctionne comme une île qui n’aurait quasiment pas d’échanges avec les pays frontaliers.

VIE EN ISRAËL :

• Contexte culturel et politique compliqué
• Complexité administrative
• Coût de la vie élevé

RESSOURCES HUMAINES :

• Coût des ingénieurs élevé et forte concurrence pour les recruter

INNOVATION :

• Le concept de fablab n’est pas encore développé et la fabrication additive non plus
• En Israël, l’Innovation est souvent considérée comme un produit fini en soi… Le gouvernement tente depuis peu, de susciter les initiatives de valorisation locale de cette innovation.

FINANCEMENT :

• Risque de bulle spéculative liée au nombre d’acteurs sur place et à la compétition pour avoir les meilleurs ingénieurs et les meilleures startups

 

opportunites
R&D ET INNOVATION

Développement de collaborations avec les Universités pour faire de la R&D

Implantation de centres de R&D (dans des secteurs tels que la sécurité, les biotech, le médical, les logiciels, l’IoT, l’automatisation…)

Développement de projets en Open Innovation avec le soutien de l’agence d’innovation OCS dans le cadre des programmes de R&D et de coopération gouvernementaux

INVESTISSEMENTS

Investissement / Rachat de start-up

Financement, développement et cession de start-up :
les sociétés de la Start-Up Nation excellent dans la santé connectée, les FinTech, Digital Media (social media, AdTech…), e-commerce, sécurité, big data et data analytics, FoodTech et AgroTech …

MARCHÉS

Beau tremplin pour aller sur le marché nord-américain

Développement des FabLabs et du prototypage rapide grâce à l’autorisation d’importer des imprimantes 3D

Possibilité de développement de call center hauts de gamme en Français grâce à la diaspora française présente

acteurs-rencontres
ACCÉLÉRATEURS / INCUBATEURS

THE TIME / Technion Accelerator / Create / sFBI

VC’S

Magma Ventures / Pitango / Magical Capital

POUVOIRS PUBLICS

Office of the Chief Scientist (OCS) / Ministère de l’Economie

INSTITUTIONS ET DIASPORA FRANÇAISE

Ambassade de France / Consulat de Haïfa / French Tech Hub Tel-Aviv / Business France / CCI Franco-Israélienne / CCE

UNIVERSITÉS / LABORATOIRES / R&D

Technion Technology Transfert (T3) / Bronica Entrepreneurship Center – Technion

SOCIÉTÉS DE CONSEIL

Ségula / Keyrus

INDUSTRIELS LOCAUX

Microsoft / Intel

PATRONAT LOCAL

Manufacturer’s Association of Israel

START-UP

Sinaxia, Black Angus, GeoSim, Partech, Tag’by, Dolphin, sPark, Yael Rozencwajg

EN 2014, LES CESSIONS ET INTRODUCTIONS DE STARTUPS ISRAÉLIENNES
ONT ATTEINT 15 MILLIARDS DE DOLLARDS US, SOIT LE DOUBLE DU MONTANT
ENREGISTRÉ EN 2013.
– Israël est désormais le second pays au monde possédant le plus grand nombre de sociétés cotées au Nasdaq. S’élevant à une somme supérieure à toutes les entreprises européennes réunies, 19 jeunes start-up israéliennes ont levé près de 10 milliards de dollars US en s’introduisant pour la plupart au Nasdaq.

– Ecosystème de croissance israélien :
PYRAMIDE-2
Synthese-ISrael
TÉLÉCHARGEZ
La présentation de l’écosystème numérique Israélien
logo
© 2016 MEDEF
Contactez le
DIGITAL DISRUPTION LAB

pfiquemont@medef.fr