header-jordanie

IDENTITÉ

NOM OFFICIEL : ROYAUME HACHÉMITE DE JORDANIE
NATURE DE RÉGIME : MONARCHIE PARLEMENTAIRE
CHEF DE L’ÉTAT : ROI ABDALLAH II DE JORDANIE (depuis le 7 février 1999)
DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

Superficie : 92.300 km²
Capitale : Amman
Villes principales :
Amman (2,5 M d’habitants) ; Irbid (1,1 M d’habitants) ; Zarka (900.000 habitants)

Langues officielles : Arabe
Langues courantes : Arabe, Anglais

Monnaie : Dinar jordanien (JD). Taux de change actuel : 1JD = 1,27

DONNÉES DÉMOGRAPHIQUES DISPONIBLES A CE JOUR
(département jordanien des statistiques)

Population (2015) :
9.531.000 (dont 6.613.000 Jordaniens)
Taux d’alphabétisation : 93,2%
Religions :
Islam sunnite (92%), Chrétiens (6%), autres (2% : Druzes, Chiites)
Indice de développement humain (PNUD) :
0,748 (80ème mondial)

DONNÉES ÉCONOMIQUES DISPONIBLES A CE JOUR
(mission économique de l’ambassade de France en Jordanie)

PIB (2015) : 37,57 milliards $
PIB par habitant (2015) : 5509 $

Taux de croissance (2015) : 2,4%
Taux de chômage (au sens du BIT) (2015) : 13,1%
Taux d’inflation (2015) : -0,9%

Principaux clients (2015) :
États-Unis, Arabie Saoudite, Irak, Inde
Principaux fournisseurs (2015) :
Arabie Saoudite, Chine, États-Unis, Allemagne

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :
• agriculture : 3,1%
• industrie : 29,9%
• services : 67%

Commerce billatéral (2015) :
Exportation de la France vers la Jordanie : 310 M
Importations française depuis la Jordanie : 21,6 M

AVANTAGES
RESSOURCES HUMAINES :

• Population active qualifiée, notamment en ingénierie, et à un coût plus compétitif que dans les pays voisins

MARCHÉS VOISINS :

• Porte d’entrée vers la région MENA (Middle-East North-Africa)

INFRASTRUCTURES TECHNOLOGIQUES :

• Bonnes infrastructures et bon terreau d’entreprises du secteur des technologies de l’information, la Jordanie est déjà un hub technologique de la région

ENVIRONNEMENT D’AFFAIRES :

• Environnement d’affaires plus flexible et plus ouvert que dans les pays voisins

POLITIQUE PUBLIQUE

• « REACH2025 », plan du Gouvernement jordanien pour renforcer la numérisation d’un ensemble de secteurs et favoriser le développement de technologies clés de l’innovation.
• Culture du risque et de la reconnaissance, portée notamment par l’armée (service militaire de 3 ans obligatoire)
• Culture tournée sur la confiance en l’avenir et sur l’international

FAIBLESS
CULTURE ENTREPRENEURIALE :

• Manque de culture entrepreneuriale chez les jeunes jordaniens et dans les écoles et universités jordaniennes. Culture du risque peu développée dans une économie qui reste très administrée
• Des ingénieurs et jeunes diplômés un peu trop théoriques qui manquent de sens pratique pour mettre en œuvre leur savoir dans les entreprises
• Taux de chômage élevé surtout chez les jeunes et croissance assez faible depuis 8 ans en raison de la crise mondiale et l’instabilité régionale
• Manque de Business Angels pour le love money et le capital de démarrage

SITUATION GÉOGRAPHIQUE ET GÉOPOLITIQUE :

• La situation géopolitique compliquée même si la Jordanie reste un îlot de sécurité dans la région sous protection notamment américaine
• La situation géographique qui associée aux problèmes géopolitiques ne laisse comme point d’accès logistique au pays que le port d’Aqaba en Mer rouge
• Vulnérabilité énergétique, problème d’eau et de terre fertiles

INFRASTRUCTURES :

• Pas de transports publics
• Pas de base industrielle

acteurs-rencontres
ACCÉLÉRATEURS / INCUBATEURS

BIG by Orange / Oasis500 / Accelerator Tech / DAR

VC’S

Foursan Group / Dr Fawaz Zu’Bi

POUVOIRS PUBLICS

Mrs Sweikeh, Ministre du numérique

INSTITUTIONS ET DIASPORA FRANÇAISE

Ambassade de France / CCI France-Jordanienne / CCE / Business France

UNIVERSITÉS / LABORATOIRES / R&D

Princess Sumaya University of Technology (PSUT) / Fondation Queen Rania (FQR)

SOCIÉTÉS DE CONSEIL

Kinz / Start-Up Now

BANQUES

Société Générale

INDUSTRIELS LOCAUX

Orange

FÉDÉRATIONS NUMÉRIQUES

Int@j (Information and Communications Technology Association of Jordan)

START-UP

Arabic Audio Guide

opportunites
UNIVERSITÉS ET RECHERCHE

Développer des accords avec des universités jordaniennes pour lancer des programmes de R&D autour de secteurs et technologies privilégiés (objets connectés, e-gouvernement, FinTech, gaming, media, e-commerce) : possibilité d’accords avec des laboratoires et des doctorants, de sponsoring de chaires, de partenariats avec les structures de transfert de technologie

Pour les universités françaises, il existe de vraies opportunités d’exporter les programmes de management et d’entrepreneuriat qui font défaut aux universités jordaniennes

Implantation de centres de R&D à Amman grâce à un capital humain – ingénieurs et médecins – de très bon niveau, dense et très compétitif (500 à 750 euros par mois pour un jeune ingénieur diplômé)

INVESTISSEMENTS

Beaucoup d’opportunités pour racheter des startups dans les secteurs et technologies indiquées ci-après et pour bâtir un centre de R&D autour de ces startups

De très importantes opportunités également en matière d’Open Innovation avec les startups, les PME et les ETI dans le domaine numérique

Investir dans une base en Jordanie sous forme de Joint Venture, de bureau de représentation, d’accord R&D académique, d’investissement industriel ou d’open innovation est extrêmement intéressant pour développer, adapter et commercialiser ses produits et services dans tout le MENA

EXPORT ET INTERNATIONALISATION

La Jordanie est la meilleure porte d’entrée vers les pays du Proche et Moyen Orient. Ses ingénieurs sont réputés dans tous les pays du Golfe et la diaspora jordanienne (700 000 personnes principalement dans le Golfe) est un très bon relais pour l’international

La diaspora jordanienne est également très présente aux Etats-Unis, au Canada et à Londres, passer par la Jordanie peut donc être un accélérateur ou facilitateur de développement vers ces zones pour des entreprises françaises

secteurs-porteurs
FinTech  –  Gaming  –  E-Santé  –  E-Commerce  –  E-Gouvernement
secteurs-avenir
Certains secteurs de l’économie jordanienne se développeront très certainement dans les années à venir, notamment grâce à l’impulsion donnée par le Gouvernement et le plan REACH2025 pour l’économie numérique.

Les CleanTech : la Jordanie a historiquement l’habitude de gérer un manque de ressources naturelles et de créer un environnement urbain viable en plein désert. Le pays dispose d’un des meilleurs systèmes de gestion de l’eau au monde mais risque malgré tout de souffrir d’un manque d’eau d’ici 2025 à cause de la croissance de la population. Il faudra donc développer de nouvelles solutions efficientes énergétiquement, avec la participation de l’industrie et grâce au numérique.

Les transports : les transports publics à Amman et dans l’ensemble de la Jordanie sont quasiment inexistants. La municipalité d’Amman a lancé une initiative afin de transformer la ville en Smart City, l’accent étant mis sur les transports efficients énergétiquement.

Le mouvement « maker » : l’impression 3D, le prototypage rapide et les FabLabs sont des domaines auxquels la Jordanie vient de s’ouvrir et dans lesquels il y a sans aucun doute d’immenses opportunités pour les entreprises françaises, des start-ups aux ETI en passant par les grands groupes.

titre-REACH

DIFFÉRENCIATEURS

REACH-01

VISION

REACH-02

MISSIONS

REACH-03

THÈMES CLÉS

ACTIONS

REACH-04
DD-jordanie-IMP-NEW-1
TÉLÉCHARGEZ
La présentation de l’écosystème numérique Jordanien
logo
© 2016 MEDEF
Contactez le
DIGITAL DISRUPTION LAB

pfiquemont@medef.fr