header-FINLANDE

IDENTITÉ

NOM OFFICIEL : RÉPUBLIQUE DE FINLANDE
NATURE DE RÉGIME : RÉPUBLIQUE, DÉMOCRATIE PARLEMENTAIRE
CHEF DE L’ÉTAT : M. SAULI NIINISTÖ (PARTI CONSERVATEUR) ÉLU LE 5 FEVRIER 2012
CHEF DU GOUVERNEMENT : M. JUHA SIPILÄ (CENTRE) DEPUIS LE 29 MAI 2015
DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

Superficie : 338.145 km²
Capitale : Helsinki ( 570.000 hab)
Villes principales :
Tampere, Turku, Vantaa, Espoo, Lahti, Kuopio

Langues officielles : finnois et suédois
Monnaie : Euro
Population : 5.501.043 hab. (septembre 2015)

DONNÉES ÉCONOMIQUES DISPONIBLES À CE JOUR
(sources : Commission européenne/DGT)

PIB (2015) : 207 milliards d’euros
PIB par habitant (2015) : 37 820 euros

Taux de croissance (2015) : 0,5%
Taux de chômage (au sens du BIT) (2015) : 9,4%
Taux d’inflation (2015) : -0,9%

Principaux clients (2015) :
Allemagne (13,9%), Suède (10,2%), Etats-Unis (7%), Pays-Bas (6,6%), Russie (5,9%), Royaume-Uni (5,2%)
Principaux fournisseurs (2015) :
Allemagne (15,3%), Suède (11,4%), Russie (11%), Chine (7,3%), Pays-Bas (6,5%), Danemark (6,5%), France (3,1%)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :
• agriculture : 2,8%
• industrie : 26,5%
• services : 70%


Exportation de la France vers la Finlande (2014) : 1,44 Md €
Importations française depuis la Finlande (2014) : 1,9 Md €
Part de marché de la France : 3,3% (2013)

AVANTAGES

• Culture du travail : faible taux de roulement des personnels, culture de la communication directe très forte dans les entreprises, main d’œuvre majoritairement qualifiée.

• Culture technologique historique avec près de 4.000 ingénieurs diplômés chaque année.

• Culture de l’innovation ouverte très forte : Le développement de l’innovation numérique en Finlande s’appuie sur trois principes fondamentaux (non-dits mais bien réels) qui pilotent tous les projets déployés et qui constituent une vraie philosophie d’action. Nous pourrions nommer cette philosophie la méthode « TOC» :

  • Transparence : dans l’action publique, dans les projets déployés, dans les objectifs visés, dans les résultats obtenus ;
  • Ouverture : des données, des infrastructures, des équipements, des mentalités, des administrations … pour la conception et le déploiement de projets d’innovation numérique ;
  • Confiance : dans les porteurs de projets, les agences gouvernementales, les universités, les étudiants, les entrepreneurs, les citoyens, les industriels…. Pour proposer, déployer et piloter des projets d’innovation autour du numérique.

• Le travail en écosystème : avec à peine 5 millions d’habitants les Finlandais ont tendance à se définir comme une grande famille dans laquelle tout le monde se connait. Chaque projet déployé en Finlande implique donc naturellement l’ensemble des acteurs de l’écosystème : citoyens, industriels, start-up, investisseurs, financeurs, Etat, villes, universités. Le pilotage opérationnel étant confié à l’un des acteurs impliqués.

• Le « bottom-up » : l’un des principes d’action de la Finlande est le bottom-up (approche ascendante). Toutes les initiatives et les projets développés dans le numérique doivent à minima associer la société civile lors de leur conception et au mieux venir de la société civile. Une philosophie directement liée au travail en écosystème qui permet d’éliminer toute velléité d’actions de type « top-down » (approche descendante).

FAIBLESS

• Situation économique encore fragile et taux de chômage encore important

• Coût de la vie et niveau des salaires (compter entre 3.200 et 4.000 euros bruts pour un ingénieur junior)

• Le manque d’esprit entrepreneurial: même si cela est en train de changer, la Finlande doit impérativement développer la culture de l’entrepreneuriat dans toutes les strates de la société, de l’économie et de l’Etat. Il s’agit pour eux de réellement changer l’état d’esprit finlandais. Ceci explique le nombre important de programmes lancés ces deux dernières années tant par le gouvernement pour faire évoluer la culture des fonctionnaires, que par les universités pour encourager et développer les spin-off (création d’entreprises au départ des universités), ou que par les villes pour stimuler et accompagner la création de start-up.

• Un écosystème de soutien à l’innovation trop fragmenté, reparti entre de nombreux organismes.

opportunites copie

• Développement d’activités et de plateformes de E-commerce dans tous les secteurs

• R&D, design thinking et transfert de technologies autour de la santé connectée, du gaming et de l’IoT industriel avec les universités (notamment la Design Factory d’Aalto University)

• Smart city, technologies propres, environnement et santé et bien-être par le biais des très nombreux appels à projets lancés par le gouvernement, les agences d’innovation et la ville d’Helsinki.

acteurs-rencontres
ACCÉLÉRATEURS / INCUBATEURS/ FABLABS

Urban Mill ; Startup Sauna ; Design Factory

VENTURE CAPITALISTS, BUSINESS ANGELS, FONDS D’INVESTISSEMENT

SITRA, Fonds de Fonds public ; TEKES, Fonds finlandais pour l’innovation

POUVOIRS ET AGENCES PUBLICS

Ministère de l’emploi et de l’économie ; Ministère des finances ; Ville d’Helsinki ; Agence finlandaise de financement de l’innovation ;

INSTITUTIONS ET DIASPORA FRANÇAISE

Ambassade de France à Helsinki, Business France

UNIVERSITÉS / LABORATOIRES / R&D

Aalto University

INDUSTRIELS LOCAUX

Gemalto

PATRONAT LOCAL

Confédération des industries finlandaises (Elinkeinielämän keskusliito – EK)

FOCUS
4 SECTEURS PRIORITAIRES POUR LA CROISSANCE

En 2014, des stratégies nationales de recherche et d’innovation sont définies pour 4 secteurs jugés porteurs de croissance pour la Finlande :

La bioéconomie,
essentiellement au moyen de la valorisation de l’importante ressource forestière finlandaise,

Les cleantechs (technologies propres)

L’économie numérique,
notamment avec un programme national favorisant l’open science

La santé

concept

L’objectif du Maire de la ville est aujourd’hui de faire d’Helsinki une Plateforme-as-a-Service. Ce concept repose sur un processus en 5 étapes :

  1. Organisation de réunions régulières par quartier dans le cadre du « Helsinki Living Lab» associant citoyens, universités, start-up, industriels, commerçants, instituteurs, fonctionnaires… permettant d’identifier des besoins par thématiques (commerce, éducation, santé, mobilité, sécurité…) ;
  2. Élaboration d’un cahier des charges et mise en ligne d’un appel à projet sur le site de la ville ;
  3. Sélection des meilleurs projets et mise à disposition des start-up retenues des infrastructures (réseau 5G, fibre, Cloud, bâtiments et équipements, rues, parking, transports publics…) et des données nécessaires à la réalisation du produit ou du service ;
  4. Mise en place de tests en environnement réel des produits ou des services réalisés ;
  5. Déploiement et adaptation de l’environnement législatif et réglementaire si nécessaire
helsinki living lab

Le Living Lab d’Helsinki opère au travers de différents projets membres, dont le Forum Virium d’Helsinki :

Le Forum Virium d’Helsinki est une agence d’innovation au sein de la ville d’Helsinki jouant un rôle clé dans la mise en œuvre de la stratégie intelligente et ouverte Ville de Helsinki. Le principal objectif du Forum Virium est de développer les éléments essentiels pour les villes intelligentes et ouvertes de l’avenir. Forum Virium a ainsi lancé beaucoup d’initiatives et de projets tels que Smart Kalasatama, Helsinki Region Infoshare, Open Ahjo, Helsinki Loves Developers, Apps4Finland, CitySDK, et le code pour l’Europe sont des exemples d’initiatives Smart City déployées dans le cadre de la Stratégie Smart City de Helsinki.

« Pour Helsinki, Smart City signifie plus que l’infrastructure de pointe et des solutions technologiques à la pointe de l’art. Pour Helsinki, Smart City signifie aussi faire avancer l’engagement ouvert des citoyens et le reste de la communauté de la ville, pionnier dans les données ouvertes et la transparence de la gouvernance de la ville, ainsi que la promotion du développement de services agile. » Jarmo Eskelinen, directeur général de Forum Virium Helsinki.

Aujourd’hui le Forum Virium développe un des plus importants projets mondiaux autour de la ville intelligente appelé Smart Kalasatama et qui consiste à faire sortir de terre d’ici deux ans une « Ville du Futur » dans un nouveau quartier d’Helsinki, le quartier de Kalasatama.

http://fiksukalasatama.fi/

smart services kalasatama
pdf-finlande
TÉLÉCHARGEZ
La présentation de l’écosystème numérique Finlandais
logo
© 2016 MEDEF
Contactez le
DIGITAL DISRUPTION LAB

pfiquemont@medef.fr