header-LITUANIE

IDENTITÉ

NOM OFFICIEL : RÉPUBLIQUE DE LITUANIE
NATURE DE RÉGIME : RÉPUBLIQUE PARLEMENTAIRE
CHEF DE L’ÉTAT : DALIA GRYBAUSKAITÉ DEPUIS 2009
1er MINISTRE : SAULIUS SKVERNELIS DEPUIS 2016
DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

Superficie : 65 300 km2  
Capitale : Vilnius 
Villes principales :
Kaunas, Klaipeda, Siauliai, Panevezys

Langues officielles : Lituanien
Monnaie : Euro
Population : 2,9 millions d’habitants

DONNÉES ÉCONOMIQUES DISPONIBLES À CE JOUR
(sources : Commission européenne/DGT)

PIB (2015) : 37,2 milliards d’euros
PIB par habitant (2015) : 12 802 € (25ème rang de l’UE)

Taux de croissance (2015) : 1,7 % (2014 : 2,9%, prévisions pour 2016 : 2,6%)
Taux de chômage (au sens du BIT) (2015) : 9,1 %

Principaux clients (2015) :
Russie, Lettonie, Pologne, Allemagne, Estonie, Biélorussie, Royaume Uni
Principaux fournisseurs (2015) :
Russie, Allemagne, Pologne, Lettonie, Pays-Bas, Italie

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :
• agriculture : 3,4%
• industrie : 27,7%
• services : 68,1%


Exportation de la France vers la Lituanie : 447 M€
Importations française depuis la Lituanie : 652 M€ 

 

AVANTAGES

UNE SITUATION GÉOGRAPHIQUE IDÉALE QUI FAIT DE LA LITUANIE UN VRAI HUB EST-OUEST 

  • Tremplin vers les marchés des pays de la CEI (Communauté des Etats Indépendants) : maîtrise de la langue russe, relations commerciales et techniques facilitées, adaptation aux normes et standards des applications, des plateformes et des produits et services hardware, software et IoT
  • Accès aux grandes villes européennes et à Moscou en 2 à 3 heures de vol

UN RÉGIME FISCAL FAVORABLE

  • Taux d’imposition de 0% pour 6 ans dans les zones économiques spéciales, 50% de déduction d’impôt sur les bénéfices par la suite
  • Triple déduction scale pour la R&D
  • Projets d’investissements : l’impôt sur les bénéfices des sociétés peut être réduit jusqu’à 50%

DES INFRASTRUCTURES TIC HAUTEMENT DEVELOPPEES

  • La Lituanie arrive en tête des pays européens en termes de pénétration de la fibre optique dans les foyers et dispose également d’un des WiFi public les plus rapides au monde.
  • Les tarifs de l’Internet haut débit sont également parmi les plus abordable de l’Union Européenne.

UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AUX AFFAIRES ET UN COUT DE LA VIE RELATIVEMENT BAS

  • 1er dans l’Union Européenne pour la facilité de démarrage des entreprises
  • La Lituanie a un coût de la vie relativement bas, la main d’œuvre coûte ainsi un quart de la moyenne de l’Union Européenne.

UN TRES BON NIVEAU D’EDUCATION ET UN RESERVOIR DE TALENTS

  • 93% de la population dispose d’un diplôme de l’enseignement secondaire ou supérieur
  • 80% des jeunes professionnels maîtrisent l’anglais
  • Le français est dans le TOP 5 des langues étrangèresles plus populaires en Lituanie
FAIBLESS

MANQUE D’INVESTISSEURS

La Lituanie souffre encore d’un manque d’investissements effectués par le capital-risque local et de fonds étrangers encore peu présents ; les start-up n’ont cependant aujourd’hui aucun problème pour lever jusque 500 K€ en seed capital (capital d’amorçage)

MARCHÉ INTÉRIEUR LIMITÉ :

Avec près de 3 millions d’habitants la Lituanie ne constitue pas en soit un marché porteur. Il faut donc considérer un investissement en Lituanie davantage comme un levier pour faire de la R&D et/ou se mettre en position d’attaquer les marchés de la CEI.

opportunites copie

UNE DESTINATION IDÉALE POUR LA R&D :

  • Le soutien à la R&D et aux secteurs technologiques est une priorité nationale. À tel point que, entre 2006 et 2013,
    la Lituanie a dépensé 411 millions d’euros pour développer son infrastructure de R&D et ses écosystèmes d’innovation. Le pays est également prompt à répondre aux besoins de l’industrie et désireux de favoriser la collaboration.
  • Les dépenses de R&D sont entièrement déductibles 3 fois, tandis que l’impôt sur les sociétés peut être réduit de 50%. Voici quelques-unes des autres incitations financières disponibles :
    • Jusqu’à 25% de réduction sur l’investissement dans l’infrastructure de R & D
    • Jusqu’à 50% de réduction sur les activités de R & D
    • Jusqu’à 50% de réduction sur la formation des salariés
  • Disponibilités du parc immobilier très importantes et prix très compétitifs au mètre carré.

 

CREER SA START-UP EN LITUANIE GRACE A SA  » START-UP VISA « 

  • Le 27 Janvier 2017, le Ministre de l’économie a approuvé les règles d’application du Start-up VISA, permettant des modifications législatives de la Loi d’Immigration afin de faciliter le processus d’acquisition des droits de résidence permanente aux citoyens des pays non membres de l’UE / EEE qui souhaitent créer leur entreprise innovante en Lituanie.
  • Ces nouvelles règles permettront d’accélérer le processus de résidence permanente pour les start-up qui auront un produit ou un modèle d’entreprise évolutif et innovant.
  • Un Comité des visas de démarrage, composé d’institutions telles que des fonds de capital-risque et des accélérateurs, sera mis en place pour évaluer les demandes et attribuer les visas. Un permis de résidence serait alors délivré aux entrepreneurs pendant un an avec la possibilité de le prolonger pour une année supplémentaire.

 

acteurs-rencontres
GOUVERNEMENT, INSTITUTIONS ET AGENCES PUBLIQUES
 

Ministère des affaires étrangères ; Ministère des transports et télécommunications ; Enterprise Lithuania ; Invest Lithuania ; Banque de Lituanie

ACCÉLÉRATEURS / INCUBATEURS / START-UP

Barclays Rise ; Metasite

 

INSTITUTIONS ET DIASPORA FRANÇAISES

Ambassade de France en Lituanie ; JCDecaux ; Bull Baltija ; Chambre de commerce franco-lituanienne

 

VC ET BUSINESS ANGELS

Lithuanian venture and private equity association

 

PATRONAT ET ASSOCIATIONS DU NUMÉRIQUE LOCALE

Infobalt ; Lithuanian Confederation of Industrialists

 

SECTEURS CLÉS

Fintech
Sciences de la vie
Gaming
Ingénierie

SUCCESS STORIES
En 2016, la Lituanie a attiré 21 projets d’investissement qui contribueront à la création d’environ 2000 nouveaux emplois dans le numérique.

Barclays :
Centre de services partagés, qui emploie aujourd’hui 1 100 spécialistes TIC.  Vilnius est devenu l’un de leurs centres de compétences technologiques les plus solides : la plupart des solutions bancaires mobiles et numériques de Barclays sont développées en Lituanie.

Nasdaq :
Centre de compétences en services de soutien aux clients externes et internes du groupe Nasdaq en Amérique du Nord et Asie Pacifique basé à Vilnius : actuellement, 127 professionnels sont employés et sont responsables d’un large éventail de services informatiques, d’opérations de marché, de finances et de comptabilité, de multimédia, de cyber sécurité. Récemment, le groupe Nasdaq a annoncé sa décision de poursuivre son expansion : au cours des 2 à 3 prochaines années, l’entreprise envisage de recruter environ 200 nouveaux salariés à Vilnius.

Uber :
A mis en place un centre informatique en Lituanie en 2015. L’équipe d’Uber à Vilnius ne fournit pas de soutien de service,
mais crée et développe des solutions pour le service de covoiturage. Employant actuellement 20 spécialistes en informatique, la filiale lituanienne d’Uber devrait doubler de taille cette année en raison du développement rapide de l’entreprise.

Teleperformance :
La plus grande société de services aux entreprises au monde a ouvert un centre à Vilnius en 2015.
Le géant français, qui fournit des solutions multicanales de service à la clientèle à plus de 750 grandes entreprises, vise à créer
200 nouveaux postes pour des spécialistes multilingues. Le bureau de Vilnius de Teleperformance dessert des clients en Scandinavie, en Allemagne, en Pologne, en Russie et dans les pays baltes.

Comparaison avec l’Estonie et la Lettonie
  • Ces dernières années, la Lituanie a suivi le rythme de l’Estonie et a même été en avance sur certains indicateurs, tels que le nombre de salariés : 2 790 personnes travaillaient dans des start-up en Lituanie, 2 295 en Estonie et 550 en Lettonie.
  • La Lituanie est toujours en retard sur les investissements totaux, mais les chiffres sont déjà comparables : 280 millions d’euros en Estonie, 165 millions d’euros en Lituanie et 103 millions d’euros en Lettonie.
  • Avec une utilisation appropriée des fonds gouvernementaux, la Lituanie vise à rattraper l’Estonie. Les conditions préalables au développement du marché des start-up sont similaires, cependant la Lituanie dispose d’un marché intérieur plus important.
  • Bien sûr, il est important de se rappeler un autre facteur – le nombre et la taille des « exits ». Un bon exit signifie généralement réinvestir dans de nouvelles entreprises dans son pays (exemple de Skype en Estonie). En ce qui concerne le nombre d’exits, l’Estonie est ainsi encore loin devant la Lituanie et la Lettonie : 15 en Estonie, 6 en Lituanie et 5 en Lettonie.

 

pdf-lituanie-DDLab
TÉLÉCHARGEZ
La présentation de l’écosystème numérique Lituanien
logo
© 2016 MEDEF
Contactez le
DIGITAL DISRUPTION LAB

pfiquemont@medef.fr